ACCUEIL |
PRÉSENTATION ET SERVICES | TRAVAUX REALISÉS | PARTENAIRES | CONTACTS  
   

 

D'AUTRES TRAVAUX

La première Enquête Démographique et de Santé au Sénégal de 1986 (EDS-I)

La deuxième Enquête Démographique et de Santé au Sénégal de 1992/1993

La troisième Enquête Démographique et de Santé au Sénégal de 1996/1997

La quatrième Enquête Démographique et de Santé au Sénégal de 2005 (EDS-IV)

L’Enquête sur les Indicateurs de Santé au Sénégal de 1999 (ESIS)

Enquête d’évaluation de l’impact de l’intervention du Programme de Renforcement de la Nutrition en milieu rural dans les régions de Fatick, Kaolack et Kolda (EIPRN 2006)

Enquête Nationale sur le Paludisme au Sénégal (ENPS, 2006)

L’Enquête initiale pour l’évaluation de l’impact de l’intervention du Programme de Renforcement de la Nutrition en milieu rural dans les régions de Fatick, Kaolack et Kolda (EIPRN, 2004)

Deuxième Enquête Nationale sur le Paludisme au Sénégal (ENPS, 2008/2009) avec l’assistance technique de ICF Macro USA et l’appui financier de USAID, AED, PNLP et Fonds Mondial

Enquête de Base sur la Santé de la Reproduction dans les régions de Dakar, Kaolack et Matam (Sénégal, 2008) pour le compte de Population Media Center (PMC)/ ADEMAS

Promotion du lavage des mains au savon pour un changement de comportements (Global Scaling Up Handwashing Project cross-country) -Programme Eau et Assainissement (PEA), Banque Mondiale

« Services de Santé pour et par les Populations Africaines. Réalités, Perceptions et Perspectives des Communautés » (Health Services for and by the African People : Realities, Community Perceptions and Perspectives) - OMS/AFRO, 2011

Évaluation de l’Impact du Programme de Renforcement des Capacités des Communautés mis en œuvre par Tostan en milieu rural sénégalais - Période 2004-2007 – dans les régions de Tambacounda et de Kolda, en 2009 - (UNICEF, 2010)

Projet Initiative Sénégalaise de Santé Urbaine (ISSU) -IntraHealth International Sénégal, 2011

Projet Action for West Africa Region (AWARE II), 2009-2012
 

 

Promotion du lavage des mains au savon pour un changement de comportements (Global Scaling Up Handwashing Project cross-country) -Programme Eau et Assainissement (PEA), Banque Mondiale

ETUDE SUR : Projet Global inter-pays d’intensification de la promotion du lavage des mains au savon pour un changement de comportements (Global Scaling Up Handwashing Project cross-country).

C’est un projet global qui est en train d’être mené dans 4 pays que sont le Pérou, le Sénégal, la Tanzanie et le Vietnam.

POUR LE COMPTE : Programme Eau et Assainissement (PEA), Banque Mondiale.

L’étude est coordonnée au niveau global par l’Equipe d’Evaluation d’Impact du Projet Eau et Assainissement de la Banque Mondiale, et elle a pour mission de superviser le design, la méthodologie et les équipes locales de recherche.

CONTEXTE ET OBJECTIF GLOBAL : En réponse aux risques (qu’on peut prévenir) liés aux mauvaises conditions d’assainissement et d’hygiène, le PEA a lancé deux projets à grande échelle : le « Global Scaling Up Handwashing » (en rapport avec le lavage des mains au savon) et le « Global Scaling Up Rural Sanitation » (qui concerne lui l’assainissement en milieu rural), pour améliorer la santé et le bien-être pour des millions de populations démunies.

Le Sénégal est concerné par le “ Global Scaling Up Handwashing”. Ce projet a pour but d’apprendre comment appliquer des approches promotionnelles innovatrices dans le changement de comportement en vue de susciter des améliorations durables et à large échelle par rapport au lavage des mains au savon, chez les femmes en âge de reproduction (15-49 ans) et chez les enfants d’âge scolaire (5-14 ans). Les objectifs principaux sont de réduire le risque de diarrhée chez les jeunes enfants et d’augmenter la productivité des ménages, en stimulant et en soutenant le comportement du lavage des mains à des moments critiques (tels que après le contact avec des matières fécales et avant de manipuler de la nourriture) .

Un des quatre objectifs spécifiques du projet est d’apprendre et de documenter les impacts des interventions sur la santé et le bien-être des populations

METHODOLOGIE : Pour mesurer la magnitude de ces impacts, le projet a mis en œuvre une évaluation d’impact dans chacun des 4 pays, par le biais d’une étude expérimentale avec échantillonnage aléatoire contrôlé, pour établir l’effet causal de l’intervention (du traitement) sur des aspects spécifiques de la santé et du bien-être.

Il s’agit donc d’une évaluation d’impact, selon le design de la méthode de la double différence : i) zones de traitement et zones de contrôle ; ii) pré-test et post-test

L’évaluation d’impact inclut plusieurs passages d’enquête au niveau des ménages et de la communauté : l’enquête pré-test (Baseline ou Enquête de Base), l’enquête concurrente (Longitudinal ou Enquête Longitudinale) et l’enquête post-test (Endline ou Enquête Finale). Ces différentes enquêtes ont pour but de collecter des informations sur les caractéristiques des populations éligibles et de suivre les changements dans les indicateurs.

L’ETUDE D’IMPACT AU SENEGAL

• Durée :
- Enquête de Base et Enquête Longitudinale (6 passages) : Juin 2009 – Juin 2010
- Intervention : 1ère phase : juin 2009 –janvier 2010 ; 2ème phase : juin-octobre 2010
- Enquête Finale et Enquête Longitudinale (1 passage) : en cours

• Sites

L’étude concerne 5 régions administratives à savoir Fatick, Kaolack, Kaffrine, Thiès et Saint-Louis avec un échantillon de 1550 ménages, répartis dans 110 grappes localisées aussi bien en milieu rural que urbain.

• Composantes

STATUT DE L’ETUDE : collecte des données de l’enquête finale en cours.